J’avais déjà annoncé, fin janvier, le stage MachinEVO 2013 qui allait avoir lieu pendant 5 semaines dans le monde virtuel de Second Life. La bande d’annonce était prometteuse :

 

C’est pour cette raison que j’ai décidé, malgré un agenda déjà bien rempli, d’y participer et je ne veux pas priver mes lecteurs des expériences formidables que j’ai faites pendant le stage. Mon verdict est simple : Second Life offre aux enseignants de langues des opportunités inimaginables et vous ne perdrez pas de temps en vous rendant dans Second Life pour voir ce qui y est possible. Ne vous laissez surtout pas décourager, tout est bien plus facile que ce que ca à l’air.

Chaque semaine était accompagnée de plusieurs rencontres animées par des experts dans le monde virtuel de Second Life. Certains de ces rencontres, ceux qui avaient lieu le dimanche très tôt le matin, visaient particulièrement le continent asiatique. Le site web de MachinEVO était pour chaque semaine une mine de ressources qui contenait non seulement un sommaire des choses que l’on allait apprendre pendant la semaine, mais on y trouvait également des activités conçues pour acquérir des compétences concrètes ainsi que des conseils pratiques. Par ailleurs, après chaque séance, on y trouvait un lien vers l’enregistrement de la séance en question pour que ceux qui ne pouvaient pas participer puissent rattraper ce qu’ils n’avaient pas pu voir en direct.

Dans la première semaine on a visionné des « machinimas » pour ensuite discuter de la question de savoir comment s’en servir en cours de langue. Vous trouverez ces vidéos  ici.

La deuxième semaine a proposé une introduction au sujet du jeu de rôle et de la création de scénarios. C’est également dans cette semaine que se sont doucement formés les groupes qui allaient travailler ensemble au cours des semaines à suivre.

En ce qui concerne le jeu de rôle, c’était surtout le côté pratique qui était abordé. Nous avons appris comment animer notre avatar en utilisant des gestes et animations appropriés à une certaine situation (p.ex. rire, sauter, faire signe de la main, tuer) et comment trouver l’endroit idéal pour le tournage de la vidéo.

Cours de jeu de rôle avec Doris Molero (Pionia Destiny)

Ecrire un scénario, le visualiser et trouver l’endroit idéal pour le tournage du film avec Barbara McQueen (Barbara Novelli)

Comment utiliser les « Holodecks » avec Dr. Randall Sadler (Randall Renoir)

Le PowerPoint pour la deuxième semaine 

Le « special event » de la semaine était une rencontre avec Draxtor Despres et Flufee. Draxtor est un metteur en scène connu dans le monde virtuel de Second Life. Il a créé la série autour de Flufee avec sa collègue Pooky Amsterdam.

Rencontre avec Draxtor et Flufee dans la deuxième semaine de MachinEVO 2013

Le sujet principal de la troisième semaine était le tournage de films dans Second Life ainsi que des procédés d’édition. Après une petite introduction au sujet, nous avons donc fait nos premiers pas en tant que réalisateurs virtuels à différents endroits dans Second Life. Le but était de prendre des photos pour ensuite en faire un diaporama accompagné de narration et de musique.

Barbara McQueen (Barbara Novelli) explique comment faire un machinima à partir d’images  

Barbara McQueen (Barbara Novelli) explique comment faire un machinima à partir de séquences de films tournés dans Second Life

Cours de base « Filmage et Edition » avec Jens Kjaer Olsen (Jens Nerido)

Cours de base « Filmage et Edition 2 » avec Barbara McQueen et Jens Kjaer Olsen (Barbara Novelli et Jens Nerido)

 

Le PowerPoint pour la troisième semaine

Voici un machinima créé par Christel Schneider (Letty Pienaar) à la suite de ce cours de base

Et puis, il y avait un deuxième « special event » : on pouvait regarder le documentaire « My avatar and me » de Bente Milton au cinéma MachinEVO.

Voici la bande d’annonce du film

Et puis les réalisateurs du documentaire, Rob Gould, Mikkel Stolt & Kean Kelly, ont parlé de la coopération avec Bente Milton

Au cours de la quatrième semaine il s’agissait surtout de l’approfondissement des connaissances acquises dans la semaine précédente. Cette fois-ci il était question de tourner des séquences de film dans Second Life pour ensuite en faire un montage.

Cours d’approfondissement « Filmage et Edition 2 » avec Barbara McQueen (Barbara Novelli)

Le PowerPoint pour la quatrième semaine

Interview avec JayJay Jegathesan (JayJay Zifanwe, University of Western Australia), fondateur du concours de machinimas de l‘University of Western Australia

Enfin, dans la cinquième semaine on a appris à perfectionner notre machinima pour ensuite le télécharger sur Youtube, par exemple.

Le « Special Event » de la semaine était une rencontre avec Natascha Randt et Karima Hoisan qui ont fini deuxième lors du concours de machinima de l’University of Western Australia en 2012.

Leur machinima « Seek Wisdom »

A la fin de la cinquième semaine il y avait un petit festival du film, occasion de visionner tous les machinimas ensemble et d’en discuter. A la suite de cette partie « officielle » il y avait une fête pour se détendre et danser.

Une semaine plus tard, donc le soir-même des Academy Awards à Los Angeles, a eu lieu le MachinEVO Film Festival 2013 où des machinimas jugés par un jury de douze personnes ont eu comme récompense pour leur bon travail un prix.

Voici quelques-uns des machinimas lauréats (pour en regarder davantage, veuillez vous rendre ici):

« Why Second Life? » de Christel Schneider (Letty Pienaar)

« Dog Idioms » de Carol Rainbow

« Pat und Otti » de Heike Philp (Gwen Gwasi) et Micha Hajtos

« Te Toca » de Lira, Xarliez, & Aurie

Le machinima qui suit a été réalisé par moi-même en tant que documentation du festival:

Et puis encore une petite impression de la clôture informelle, une soirée de danse avec de la musique qui venait directement d’un DJ à Berlin.

Lors du festival, où quelques-uns des invités venaient même en limousine jusqu’au tapis rouge, Christel Schneider (Letty Pienaar) a révélé un petit machinima magnifique qui portait le titre « MachinEVO Moderator Award » pour rendre hommage aux animateurs exceptionnels.

 

En tout, ce stage m’a beaucoup plu, même si je n’étais pas en mesure de participer à chaque séance en direct. Non seulement ai-je reçu beaucoup d’informations et d’aide pratique mais j’ai aussi rencontré des gens du monde entier qui partagent ma passion pour les TICE et m’ont chaleureusement accueillie parmi eux. Parmi ces gens formidables se trouvent l’équipe des animateurs exceptionnels : Heike Philp (Gwen Gwasi, Allemagne/Belgique) que je connaissais déjà grâce à d’autres stages et que j’ai appris à estimer encore plus pour sa compétence mais aussi pour son rire contagieux, Dr. Randall Sadler (USA), Carol Rainbow (Grande Bretagne), Dennis Newson (Osna Nesterhov, Grande Bretagne), Dr. Doris Molero (Pionia Destiny, Venezuela), Marisa Constantinidis (Grèce), Barbara McQueen (Barbara Novelli, USA), Shelwyn Corrigan (Wynshel Heir, USA) und Jens Kjaer Olsen (Jens Nerido, Danemark).  Les meilleures séances étaient pour moi les rencontres un peu moins formelles où des « pros » de Second Life aidaient les nouveaux arrivés à s’orienter et à trouver la solution à des problèmes individuels.

Personnellement, ce stage m’a permis de mieux connaître mon avatar « Coco LeBlanc » et de la maitriser mieux en ce qui concerne des gestes et des expressions faciales. De plus, je lui ai acheté de nouveaux vêtements et ai amélioré son apparence. Ensuite, j’ai fait un premier petit machinima qui ne m’a non seulement fait gagner un « Honorable Mentions Award » mais j’ai aussi osé pour la première fois de donner une voix à Coco.

« Un autre monde » de moi (Coco LeBlanc) & Christophe Jaeglin (Kriss Redenblack)

A part dans les machinimas que j’ai faits j’ai encore hésité à utiliser la possibilité de parler dans Second Life. Je me suis donc surtout servie du chat pour parler aux autres participants et aux animateurs parce que je ne suis pas encore assez bien équipée.

Le machinima dans lequel Coco LeBlanc introduit un projet franco-allemand sur lequel je suis en train de travailler avec mon cher collègue Chris Jaeglin et nos classes respectives, ne sera certainement pas le dernier. C’est un projet de simulation globale et nous avons l’intention de produire des machinimas pour donner les consignes à nos élèves pour rendre la situation plus authentique et pour leur donner une occasion de s’entraîner à la compréhension de l’oral. Coco va donner les consignes en français et « Kriss Redenblack », l’avatar de Christophe, va les donner en allemand. Cela dit, lors de ce stage je me suis rendue compte que la passion pour les machinimas est contagieuse et je nous verrais bien aussi produire des machinimas de scénarios modèles pour nos élèves. Il serait bien sûr encore mieux d’emmener nos élèves dans le monde virtuel pour qu’ils puissent y tourner leurs propres machinimas mais aucune des deux écoles est pour le moment assez bien équipée pour le faire. Je suis aussi en train de réfléchir à faire une série de machinimas concernant la grammaire pour mes élèves de français et d’anglais, et peut-être même de japonais. Par ailleurs, j’attends le moment idéal pour suivre une formation pour apprendre à faire cours dans le monde virtuel de Second Life. J’espère apprendre encore toutes ces choses qu’il faut savoir pour tirer un maximum de Second Life, p.ex. construire des objets,.

Pour moi, le potentiel qui réside dans les mondes virtuels pour l’apprentissage et l’enseignement de langues est énorme et j’aimerais bien que tous mes collègues le comprennent et vont voir pour eux-mêmes avant de juger ceux qui y « traînent » comme des « geeks » ou de dire qu’on perd notre temps, prive nos élèves de « vrais » cours ou même qu’on est un mauvais exemple pour nos élèves parce qu’on essaie de les animer à jouer des jeux d’ordinateur.

Veuillez trouver dans le machinima qui suit des opinions positives sur l’apprentissage des langues à travers le virtuel. Ce machinima a été fait par Lynne Hand.

« Open Learning » von Lynne Hand

Vivement MachinEVO 2014 et des retrouvailles avec beaucoup de nouveaux amis virtuels avec qui j’espère travailler sur des projets à l’avenir et dont je vais peut-être rencontrer l’un ou l’autre un jour dans la « vie réelle ».

Si vous voulez suivre nos échanges lors de ces 5 semaines de stage, veuillez vous rendre sur la chronique du groupe Facebook de MachinEVO.